Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dissection d'une coeur de boeuf

Publié le par Michel

Dissection d'une coeur de boeuf

Non, non, il n'y a pas de faute de français, je parle bien d'une tomate dite "coeur de boeuf", donc genre féminin.

Une belle grosse tomate, et elle va être utilisée doublement: réjouir mon palais, et produire des semences pour la saison prochaine.

Pour éviter d'être pris en otage par le lobby des semenciers (GNIS) il vaut mieux - autant que faire se peut - produire ses semences (ou alors échanger avec les voisins de jardin - pratique légale, seule la revente des semences ne l'est pas - la revente implique une selection, une inscription au catalogue officiel et une traçabilité - voir article en fin de billet).

Saviez vous que le GNIS (et ses "contributeurs") distribue - via les Editions Nathan - une publication dans des lycées pour les cours de SVT ?

Donc pour fabriquer nos semences, c'est facile: avant de manger la tomate (ou autre), récolter les graines, les laver, sécher, et les stocker bien référencées.

Dissection d'une coeur de boeuf
Dissection d'une coeur de boeufDissection d'une coeur de boeuf

Commenter cet article

Eric 07/08/2017 17:32

faut essayer d'etre independant de l'industrie et des empoisonneurs